top of page

« Journal de Printemps » – écoute et partage à distance – témoignage de l’éducatrice du Home

27 janv. 2020

Via ce touchant témoignage de Laure Tétard – éducatrice au Home St Lambert- nous faisons un petit retours en arrière pour se souvenir du beau projet Journal de printemps, mené par Alice Maffi et Pauline Brouyaux et Emanuel Gonano pendant le confinement d’ Avril à Juillet 2020 :

« La vie s’est quelque peu arrêtée au sein du Home St-Lambert avec l’annonce du covid 19. Du jour au lendemain, les habitants ne peuvent plus voir leurs proches, ils doivent rester cantonnés à leur étage, sans possibilité de sortir à l’air libre ou si peu ; les activités ne peuvent plus avoir lieu non plus.

Cette situation les éloigne de ce qui les connecte à eux-mêmes et qui leur donne l’élan de vie: la famille, les amis, le contact sensoriel, sentir le soleil, sentir la main d’un proche sur son bras, … ; et ils n’ont pas la liberté de choisir.

Ce sont aussi les souvenirs du temps de guerre qui ressurgissent, par projection ; la préoccupation pour les proches, pour les jeunes générations quant à ce qu’il en sera de demain.

Ainsi, c’est toute la dimension sensorielle et affective qui est mise à mal.

Nous sommes en mars dernier et ça durera de nombreuses semaines, pour s’alléger quelque peu par la suite.

C’est bien difficile pour certains de garder la tête haute dans ces circonstances, difficile de prendre du recul par rapport à son existence, là, ici, maintenant. Le corps et l’esprit se ferment et laissent place parfois à la tristesse et au désespoir.

Entre tout ça, il y a des éclaircies apportées par quelques belles rencontres….

Alice Maffi, créatrice relationnelle, connaît la maison pour y avoir déjà mené deux projets intergénérationnels avecs, Federica Antonelli(avec qui elle co-dirige l’asbl Emòvere) et Emanuel Gonano à l’enregistrement et à l’arrangement sonore.

Alice m’a rapidement contactée pour prendre des nouvelles des résidents et voir comment elle pouvait contribuer à leur apporter du bien-être, comment être là pour eux et avec eux.

Cette fois, ce sera un projet en duo avec Pauline, créatrice également, et toujours Emanuel au son.

Comment permettre aux résidents de maintenir le contact avec les autres, avec la nature, avec l’en-dehors de leur “bulle” ? La donne était la suivante: si l’enceinte de la maison de repos fait barrage avec le monde extérieur, alors faisons entrer le beau, la vie à l’intérieur, en usant de perspicacité.

De là sont nées la création de cinq capsules sonores intitulées “Journal de Printemps”, en parallèle à trois rencontres en chair et en os “aux fenêtres”.

Nous sommes au printemps, la nature se réveille, elle est comme un spectacle qui met nos sens en éveil, si l’on prend le temps de s’arrêter dessus. Et justement, Alice et Pauline ont plus de temps pour en profiter. Avec générosité, sensibilité, douceur et créativité, elles nous racontent leur quotidien au contact de la nature, avec leurs proches, à partir aussi de textes d’auteurs, toujours sur la nature. La nature, c’était justement le thème du précédent projet “Tu es une force de la nature”. Ce nouveau projet s’annonce avec évidence, comme une suite.

Le propre du vivant c’est de ressentir, ce qui nous rend plus “fort”. Alice et Pauline nous livrent leurs impressions, leurs sensations, leurs réflexions et nous voilà partis dans un voyage où tous les sens sont mis en éveil à partir du “beau”. Car… elles ont toutes les deux ce talent de (re)donner aux petites choses de la vie leur juste dimension… et l’on s’émerveille, on se rappelle, on s’émeut.

Je revois une dame couchée dans son lit, affaiblie moralement et physiquement par le confinement. Je lui propose d’écouter “Le journal du Printemps”. Elle accepte. Sa voisine d’en face nous rejoint à la porte de la chambre; deux, trois autres prennent place assises sur une chaise, dans le couloir. 

J’appuie sur le bouton “on”. Progressivement, les corps se redressent et se détendent, il y a des sourires aux lèvres. Certains lèvent les yeux pour voir le film de ce qui se passe. A d’autres moments, la tête est penchée vers l’avant, les yeux parfois fermés, pour encore plus s’imprégner du voyage proposé.

Hmmm c’est bon de goûter une fraise sucrée, de sentir le parfum des fleurs, d’entendre les pas dans la nature, la pluie ; imaginer les feuilles sur les arbres…Entendre Nila et Zoé chanter le printemps, s’attendrir et s’égayer de leur spontanéité, de leur vivacité… Se laisser aussi porter par la musique qui s’entremêle aux textes.

La chanson tant connue des résidents “Cerisier rose et pommier blanc” passe, alors certains chantent, frappent dans les mains.

Parfois aussi ressurgit la trace d’une odeur, d’un son, d’une voix, d’une époque. Là se sont des hochements affirmatifs de la tête qui se manifestent, un échange de regard pour partager le souvenir d’une expérience vécue, qui est “familier”. Tout, la voix, le regard, les gestes de résidents me semblent plus affirmés, avec une plus grande présence à soi et aux autres.

En ces temps, mes moyens étaient limités pour mener à bien ma fonction d’éducatrice, avec toutes les mesures de sécurité. Mais aussi, car il y a beaucoup de personnes qui vivent au Home St-Lambert. Il fallait se réinventer sur le champ et répondre aux besoins élémentaires des résidents d’abord, suppléer tant bien que mal au manque des proches.

Avec mon téléphone et un mini baffle, je voguais de petits groupes en petits groupes; tantôt à l’entrée d’une chambre, tantôt dans un salon ou dans le fond d’un couloir.

Cette alternative m’a libérée d’un poids, car j’avais là le sentiment de pouvoir remplir ma mission d’éducatrice: apporter du plaisir aux résidents.

Entre moments d’évasion et reconnection à soi, les résidents ont pu sortir quelque peu de leur tristesse, de la solitude, de leurs soucis. “Le journal de Printemps” à mis du baume au Coeur et a eu un effet quelque peu libérateur.

Encore un grand merci à vous, Alice, Pauline, Emanuel, Nila et Zoë.

Laure Tétard , juillet 2020  »

Un article sur ce projet vient également de sortir sur le journal Sorties de Wolubilis.

Si vous êtes curieux d’écouter, la première la cpsule est en accès libre ici : https://soundcloud.com/user-4300971/journal-du-printemps-capsule-1

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos.

bottom of page